Les coutumes de mariage autour du monde

En Australie, la famille des mariés remet des pierres aux invités et leur demande de les garder jusqu’à la fin de la cérémonie. A la fin, on les place dans un bol qu’on remet aux mariés et qu’ils garderont chez eux en guise de souvenir pour leur rappeler la présence et le support de leurs amis et de leur famille. 

Dans la tradition sud-africaine, les parents des jeunes mariés apportent du feu de leur propre cheminée à la maison des jeunes mariés. Les jeunes mariés utilisent les flammes fournies par leurs parents pour enflammer le foyer dans leur nouvelle maison ensemble.
Au Mexique, il est commun que la mariée ait deux bouquets, un pour elle et le second en hommage à la vierge Marie.
Dans le cadre du mariage indien, les jeunes mariées et leurs invitées participent à la cérémonie du henné. Une façon de représenter la joie, l’espoir et l’amour.
En Roumanie, c’est un jeu auquel prennent part les futurs mariés. En effet, la jeune mariée est « kidnappée » par des amis, et le mari doit venir à son secours avec une rançon (boissons, argent ou geste romantique).
Ransoming the bride, Romania

En Allemagne,  on brise de la vaisselle en face de la maison des futurs mariés la veille de leur mariage pour éloigner le mauvais œil. Cette tradition porte le nom de « Polterabend »

Au Guatemala durant la cérémonie, la mère du marié brise une cloche blanche remplie de farine, riz et graines. Cette action a pour signification d’accueillir sa belle fille et d’apporter joie et prospérité à leur couple.

 

Une tradition polonaise invite les invités à « acheter » une danse avec la mariée. Sa demoiselle d’honneur collecte ensuite cet argent qui servira à la lune de miel du couple.

Money dance, Poland

Au Kenya, lorsque des jeunes mariés sont prêts à quitter leur village, le père de la mariée crache sur la tête et le buste de sa fille pour éloigner le mauvais œil et les protéger dans leur future vie de couple.

En Allemagne, les jeunes mariés doivent immédiatement mettre leur lien en épreuve. Ils doivent devant leurs invités scier une bûche en deux. Cette tradition est destinée à représenter la capacité des jeunes mariés à exercer des activités ensemble et faire face aux obstacles qui peuvent arriver au cours de leur mariage.
Aux Comores, le mari entre dans la maison de sa future épouse avec des bijoux en or pour symboliser le versement de la dote.